D

Varieazioni

Varieazioni

Duo d’Erika Zueneli avec le pianiste compositeur Denis Chouillet (durée 30’)
Création au Studio ‘Le Regard du Cygne’ (Paris) 2011, finalisation en 2013

En ce projet tout procède de la musique, celle de Bach, notre (pré) texte-source et d’une
circonstance, une résidence dans un lieu possédant deux pianos à demeure. L’idée vint de s’en servir, joués par un seul pianiste, et de choisir quelques-unes des Variations Goldberg, pièce dont l’écriture joue des possibilités de deux claviers homogènes.

Ces deux pianos en éventail constituèrent le début d’une scénographie qui fut complétée
d’un carré blanc au sol où évoluerait la danse, dans un parti-pris simple et frontal partageant la scène en deux espaces dédiés et inamovibles.

Cette formule s’est avérée une sorte de vortex en lequel nous nous sommes engouffrés.
En jouant et rejouant, laissant dériver et se structurer peu à peu les gestes instrumentaux et chorégraphiques, sont apparues, telles des images dans un bain révélateur, des mémoires ou des échappées ; le tout restant puissamment emmené par une pulsation constante et l’architecture solide de ces variations.

Plutôt que le duo d’une danseuse et d’un pianiste « sur du Bach », nous concevons la pièce comme un dispositif dont nous sommes partie; avec nos colorations propres, nos histoires singulières et collectives; lequel serait traversé de ce texte-source, le fleuve Bach.

Varieazioni (de l’italien ‘varie’ : diverses, ‘azioni’ : actions, et ‘variazioni’ : variations) propose une double lecture d’une même musique. Nous jouons et dansons une ‘interprétation composée’ de neuf des trente ‘Variations Goldberg’.

Chorégraphie : Erika Zueneli
Pianos : Denis Chouillet
Musique : ‘Variations Goldberg’ de J.S. Bach et Denis Chouillet
Lumières : Sylvie Mélis
Production : L’Yeuse avec la coproduction des Brigittines. Projet en résidence au Studio le Regard du Cygne avec l’aide de la Mairie de Paris. Le soutien du Centre National de la Danse et de Cap* pour la mise à disposition des studios.

Duet featuring Erika Zueneli and pianist/composer Denis Chouillet (30’)
Creation at the ‘Le Regard du Cygne’ studio (Paris) in 2011, finalized in 2013

For this project, everything comes from music, in this case that of Bach, our pretext and source text, and a circumstance, that of a residency in a space equipped with two pianos. The idea came to us to use them, played by a single pianist, and to choose a number of the Goldberg Variations, a piece whose writing plays on the opportunities offered by two homogeneous keyboards.
These two pianos arranged in a fan formation marked the beginning of a stage design that was complemented by a white square on the ground, allowing the dance could unfold in a simple, front-facing bias, and splitting the stage into two dedicated, fixed spaces.
This formation proved to be a kind of vortex into which we fell.
By playing and replaying, allowing the instrumental and choreographic gestures to shift and gradually restructure, memories or fleeting glances reappeared as if in a developing bath. This process was powerfully driven by a constant pulse and the solid architecture of these variations.
We designed the piece as an environment of which we are part; with our own colors, and our individual and collective stories; all washed over by this river of Bach.

Varieazioni (from the Italian ‘varie’: various, ‘azioni’: actions, and ‘variazioni’: variations) which enables a dual interpretation of the same music. 

We play and dance a “composed interpretation” of nine of the thirty “Goldberg Variations”.

Choreography and dance: Erika Zueneli
Pianos: Denis Chouillet
Music: ‘Goldberg Variations’ by J.S. Bach and Denis Chouillet
Lighting: Sylvie Mélis

Production: L’Yeuse  and non-profit organization in co-production with the “Le regard du cygne” studio (Paris) and Les Brigittines. Assistance from the Paris municipality. With the support of the French National Dance Center (CND) and Cap for studio provision.